ExpertiseNextroad

 

Les ouvrages d’art liés à des voies de communication de voiries tels que les ponts et viaducs, les tunnels, les auvents de péage, les grands murs anti-bruit représentent un enjeu national majeur et leur entretien est primordiale. Tout le monde se souvient de la catastrophe de Gênes survenue le 14 août 2018, qui a soulevé dans notre pays la question de la sécurité et de l’entretien des ponts. Pour répondre à ce besoin, depuis plus d’un an, le Groupe NextRoad a décidé de dédier un service à cette problématique : le service Diagnostic et Pathologie de Structure, spécialiste dans ce domaine.

Le Viaduc de la Scie

Enjambant la vallée de la Scie près de Manéhouville, en Seine-Maritime, se trouve le viaduc de la Scie qui facilitera le trajet Rouen – Dieppe. Ce magnifique ouvrage courbé de 35 m de hauteur s’étend sur 500 m de longueur, il est constitué de 6 piles en béton espacés de 75 m et d’un tablier en acier formé par des longerons de 37 m.

Ce viaduc permet d’absorber le passage de 15 000 véhicules par jour traversant la commune de Saint-Aubin-sur-Scie.

La mission du service Diagnostic & Pathologie de Structure du groupe NextRoad est d’inspecter l’ouvrage dans son intégralité pour transmettre aux collectivités et aux maîtres d’ouvrages une analyse détaillée de son état général et d’informer sur la nécessité de réaliser d’éventuelles réparations.

Une inspection d’ouvrage avec un impact environnemental réduit

Pour cette mission en partenariat avec la société DBI, NextRoad a choisi d’utiliser un drone pour l’inspection des parties basses et sous-tablier au lieu d’une traditionnelle passerelle négative ; une décision avec un impact positif sur l’environnement et la sécurité des équipes. En effet, l’utilisation d’un drone permet d’économiser les émissions en CO2 d’un trajet aller-retour d’un semi-porteur et permet d’intervenir en toute sécurité pour les équipes, normalement suspendue à 35m de hauteur au-dessus du sol.

Le passage du drone est un véritable plus pour cette mission, il permet d’apporter une remarquable précision sur le géoréférencement des photos.

En plus de l’intervention du drone, une équipe composée de 3 NextRoadien·ne·s afin de relever les dégradations de la partie supérieure de l’ouvrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires